Soirée contre la THT le 19/02/2016 dans les Cévennes

Soirée de soutien à la lutte contre la ligne Très Haute Tension de la vallée de la Haute Durance
Vendredi 19 février,  à l’Etuve, Pont d’Herault (Gard)
Ouverture des portes à 17h. Cette discussion sera suivie d’une cantine, puis  d’une soirée avec quelques groupes de musique : Dialcaloiz (rock valsusa) et Puzz Mama/Chiar/Alpha (rap).  Adhésion libre.

affichesoiree19 - Copy

La Durance est une rivière qui prend source dans les Hautes Alpes, pas loin de Montgenèvre, juste à côté de la frontière italienne. C’est un torrent capricieux qui traverse Briançon, est retenu par le barrage de Serre Ponçon, passe près de Gap puis se jette dans le Rhone près d’Avignon. La vallée de la Haute Durance est parsemée de glaciers et de lacs, entre d’un côté les Ecrins et de l’autre le Queyras. C’est aussi un endroit qui a subi l’industrialisation, puis l’aménagement du territoire dirigé vers la conquête des espaces enneigés.

Depuis quelques années, une opposition se dessine face à l’État et RTE qui envisagent de rénover le circuit d’alimentation électrique entre Gap et Briançon, en y ajoutant notamment 2 lignes très haute tension (THT) à 225 000V, avec des possibilités futures de raccordement avec l’Italie. En plus d’être une artère du nucléaire, ces lignes hautes tensions fourniraient la capacité énergétique au développement futur de la vallée avec ce qu’il comporte comme  dégâts liés à l’économie du tourisme et à l’échange de marchandises. Certains élus fantasment d’ailleurs sur une hypothétique ligne TGV.

Les raisons qui poussent les habitants à se mobiliser sont multiples, que ce soit par opposition au nucléaire, contre les pylônes qui défigurent les paysages, faces aux risques liés à la santé ou contre la métropolisation de l’espace. En plus des habituels recours juridiques déposés par les associations, des habitants s’organisent pour faire face à l’avancement des travaux. Des collectifs locaux se sont formés le long des 80km du tracé de cette ligne et se réunissent régulièrement en assemblée de vallée afin de se rencontrer, échanger, et élaborer des possibilités pour stopper ce projet.

Les travaux de déboisement ont commencé cet automne et la mobilisation s’est amplifiée tous azimuts. Des manifestations de plusieurs centaines de personnes se sont déroulées le long du tracé, de nombreux blocages de chantiers ont eu lieu, des nouveaux collectifs se sont créés et les actions se multiplient sous diverses formes. La pression des forces de l’ordre sur les opposants s’est aussi accentuée, le préfet a interdit toute manifestation anti THT pendant l’état d’urgence… qui ont pour la plupart quand même eu lieu.

Cette soirée sera donc l’occasion de raconter ces expériences, de parler du redémarrage des travaux au printemps, d’évoquer les limites des luttes de territoires pour en imaginer les dépassements.

Plus d’infos : notht05.noblogs.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.