1ére GARDE A VUE D’UN MILITANT NO THT

LE 25 AVRIL à 7 h20 , un militant no tht s'est fait réveiller par 8 
gendarmes , sa garde à vue lui a été immédiatement signifiée . Une 
perquisition légère et consentie a été effectuée a son domicile .
Il est transféré à Embrun, ou il a subi un interrogatoire portant sur 
les journées du 29 mars et du 20 avril ( occupation des locaux RTE à ST 
CREPIN ).
Les motifs de cette garde à vue sont : violation de propriété privée , 
violence à l'encontre des forces de l'ordre , entrave à l'exécution d'un 
chantier de service public , dégradation , diffamation .
Il est ressorti à 19 h30 , sans convocation devant un juge , ce qui 
signifie que le procureur n'a pas jugé utile de donner de suites 
judiciaires dans l'immédiat .
Il a vu un médecin et a été assisté par un avocat .
Cette première GAV est l'occasion de rappeler à toutes et tous la 
consigne : ne rien déclarer ( ce qui est autorisé par la loi ).

On est solidaire les uns des autres et toute déclaration peut nuire à 
l'un de nous , nous sommes responsables les uns des autres.
A toutes fins utiles, nous vous mettons le lien pour consulter en ligne 
le petit manuel «  face à la justice face à la police »  dans lequel 
vous trouverez l'essentiel des renseignements pour comprendre et adopter 
les attitudes les plus adéquates en cas de convocation , de garde à vue 
etc …

https://paris-luttes.info/guide-d-autodefense-juridique-face-5114

En cas de besoin voici le nom de l'avocat No Tht : Aude Roma-Collignon ( 
à n'utiliser que si vous êtes dans une des situations suivantes : 
convocation , garde à vue )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.